· 

"Au Royaume des Catégories" : propositions d'adaptations

Je ne sais pas si c'est le printemps, le Covid, le manque de restos ou mes discussions avec mes super stagiaires ou ma super collègue, mais j'ai eu envie de créer une nouvelle rubrique, qui s'intitule "Adaptations de matériel".

En effet, du matériel ortho, on en a... plein ! Peut-être même beaucoup trop ! (Si vous voulez avoir une idée de mes "must have", allez lire cet article). Mais souvent, en recevant du matériel, je me dis : "rahhh, c'est très sympa, mais il faudrait ajouter des cartes, ou changer la police, ou..." Du coup, j'adapte, ajoute des cartes, et je me suis dit que ce serait sympa de partager ces adaptations avec vous !

 

Voici donc l'adaptation d'un matériel que j'aime beaucoup : les jeux de famille "Au Royaume des Catégories" des Editions Passe Temps.

 

NB : bien entendu, je ne perçois aucun avantage si vous achetez ces jeux. ;-) Ils sont disponibles chez vos fournisseurs habituels, comme Espace-Orthophonie, Mot-à-Mot ou Hoptoys.

 

 

Présentation du matériel

Description

"Au Royaume des Catégories", de Michelle Khalil et Marie-Claude Pigeon, des éditions Passe-Temps, sont des jeux de familles, dont le but est "d'enrichir le vocabulaire des noms de catégories et des items contenus dans ces catégories."

 

Chaque jeu comporte 16 familles de 5 cartes chacune, soit 80 cartes en tout.

 

Voici les catégories dans le jeu du niveau 1 : les animaux, les aliments, les jouets, les vêtements, les parties du corps, les couleurs, le matériel scolaire, les moyens de transport, les instruments de musique, les métiers, les meubles, les formes, les outils, les sports, la vaisselle, les bijoux.

 

Et celles du niveau 2 : les fruits, les légumes, les vêtements d'hiver, les vêtements d'été, les animaux domestiques, les animaux de la ferme, les animaux de la savane, les animaux marins, les reptiles, les insectes, les parties du visage, les desserts, les fleurs, les ustensiles, les appareils ménagers et les accessoires de hockey.

 

 

Pourquoi ce jeu me plaît ?

  • La règle du jeu est simple (une fois que l'enfant a compris comment jouer au jeu de familles, évidemment) et fait vraiment appel à la fonctionnalité du langage. Si l'enfant se trompe en nous demandant une carte, nous lui donnerons une carte qu'il n'attendait. Il se rendra compte de son erreur grâce à la réponse de son interlocuteur, et non "parce que ce n'est pas comme ça qu'on doit dire."
  • Il y a 5 cartes par famille, ce n'est ni trop, ni trop peu. Si on sélectionne 5 familles (pour être sûr que quelqu'un gagne, héhé), il y en a pour environ 10-15 minutes de jeu. Sympa pour une séance qui dure 30 minutes le plupart du temps, (en libéral, en France).
  • Le graphisme est assez sobre et agréable.
  • Les cartes sont d'une taille correcte, ce qui permet de bien reconnaître les petites images en haut des cartes. Elles sont également plastifiées et solides.
  • Le prix : 18€, le jeu de cartes. C'est plutôt honnête ! 

 

Quelques adaptations...

Choix des items

L'éditeur ne donne pas d'indications sur le choix des items. Ils sont triés en catégories, mais les items au sein de chaque catégorie sont-ils choisis en fonction de la fréquence ? Peut-être... 

J'ai comparé les items avec les premiers mots produits par les enfants ayant 8 et 30 mois d'après l'article de Sophie Kern et l'article de blog de Fany Wavreille (1). Parmi les 160 items du jeu, 40 sont connus par au moins 70% des enfants ayant 8 à 30 mois. Ils sont surlignés en jaune sur les photos ci-dessous.

 



Du coup, la première fois que je joue avec l'enfant, je lui propose de choisir les familles qu'il souhaite. Les enfants ont spontanément tendance à choisir les images qu'ils connaissent déjà, ou celles qui les intéressent le plus. Avec les enfants très inhibés ou qui n'osent pas trop choisir, je commence souvent par choisir les familles comprenant des items connus par la majorité des jeunes enfants (parties du corps, animaux, meubles, vêtements, vaisselle, jouets...). 

Et quand j'utilise ce jeu avec l'objectif de faire des demandes et d'être fonctionnel (beaucoup plus souvent qu'avec un objectif lexical, d'ailleurs), je choisis également les items les plus fréquents pour que le lexique ne soit pas une contrainte supplémentaire.

Ensuite, petit à petit, bien sûr, en fonction des intérêts de l'enfant, on complexifie, on choisit des familles avec des items moins fréquents, pour élargir le stock lexical.

L'aide du langage écrit

Dans mon article de décembre 2020 sur les livres (pour le lire, c'est ici), je parlais de l'importance de la littératie et de l'accès au langage écrit pour améliorer le langage oral. En effet, Maryse Bianco explique dans son livre (pp. 101-106) que le vocabulaire a une fonction centrale dans la compréhension écrite, car il est à l'interface de l'identification des mots et de l'accès à leurs significations. Autrement dit, disposer d'un lexique solide est une condition nécessaire (mais non suffisante) à une bonne compréhension. (2) D'où l'intérêt d'un jeu comme celui-ci... Sauf que les enfants TDL ont beaucoup de mal à retenir les nouveaux mots. Du coup, une fois qu'ils savent décoder, je trouve très intéressant d'utiliser le langage écrit comme un "fixateur" du langage oral, pour que l'enfant ait un repère stable. Rien de magique bien entendu, mais c'est plus simple pour garder une trace.

J'ai donc réalisé, comme vous l'avez vu plus haut, une carte récapitulative par famille pour que l'enfant s'en serve comme d'un aide-mémoire lorsqu'il ne trouve plus un mot lors du jeu. Sur l'un des fichiers, j'ai coloré en alternance chaque syllabe en rouge et bleu pour aider au décodage. Sur le deuxième, tout est en noir. Ainsi, une fois les familles choisies, on met les cartes récapitulatives correspondantes devant l'enfant et hop, on commence à jouer. Je lui rappelle de s'y référer avant de me demander : "c'est quoiiiii"?"

 Voici un aperçu de chaque fichier et les liens de téléchargement de chaque fichier (en format docx si vous souhaitez les modifier, et en format pdf pour éviter les soucis de mise en page).


Télécharger
Au Royaume des Catégories - syllabes
Docx
Royaume des catégories rouge et bleu.do
Document Microsoft Word 73.3 KB
Télécharger
Au Royaume des Catégories - noir
Docx
Royaume des catégories noir.docx
Document Microsoft Word 68.4 KB
Télécharger
Au Royaume des Catégories - syllabes
PDF
Royaume des catégories rouge et bleu.pd
Document Adobe Acrobat 113.2 KB
Télécharger
Au Royaume des Catégories - noir
PDF
Royaume des catégories noir.pdf
Document Adobe Acrobat 113.3 KB


Carte-mystère

J'aime beaucoup utiliser les cartes en devinettes, un peu comme le jeu "Oudordodo".

 

On étale les cartes de différentes familles sur la table. L'un des joueurs choisit une carte, sans le dire à l'autre joueur, et cache un papier sous la carte (ou éventuellement, il peut noter le nom de l'élément choisi sur un papier et le cacher). Cela pour éviter toute tricherie. ;)

Ensuite, l'autre joueur pose des questions et élimine les cartes au fur et à mesure : 

- as-tu choisi un aliment ?

- est-ce que c'est rouge?

- est-ce que c'est dangereux?

- est-ce qu'il a 4 pattes ?

Etc.

 

Très intéressant pour travailler sur les propriétés sémantiques des items et la fonctionnalité du langage, toujours.

 

 

Devinettes

 

On pioche une carte et, sans dire le nom, on explique à l'autre joueur ce que c'est. "C'est un animal, il a 4 pattes et il miaule". Un exercice que l'on peut aussi faire à l'écrit, en compréhension comme en expression.

 

J'espère que ce petit article vous a plu. Et vous, connaissez-vous "Au Royaume des Catégories"? Comment l'utilisez-vous?

 

A très vite ! 

Références

(1) Kern S. (2010). Les premiers mots du jeune enfant français : analyse quantitative et qualitative du vocabulaire réceptif et expressif des deux premières années de vie. Rééducation orthophonique, n°244. La fiche de lecture de Fany Wavreille est ici

 

 

(2) Bianco M. (2016). Du langage oral à la compréhension de l'écrit. Presses Universitaires de Grenoble. 

 

D'autres articles qui pourront vous intéresser :


Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Alexia (mardi, 13 avril 2021 19:33)

    Coucou Claire, merci pour cet article par contre je trouve le vocabulaire un peu simple pour les lecteurs non ? En tout cas trop simple pour mes patients TDL lecteurs du coup tes chouettes cartes de lecture perdent de leur utilité, c'est dommage car j'aurais adoré avec du vocabulaire plus complexe :)

  • #2

    Claire (mardi, 13 avril 2021 21:40)

    Merci Alexia pour ton commentaire ! Effectivement, le vocabulaire peut paraître simple, mais pas tant que ça... et je trouve que les TDL qui ont un faible lexique ou un trouble d'accès lexical sont déjà en difficultés sur ces mots.
    Après pourquoi pas créer un jeu sur le même principe en fonction des besoins précis des enfants?

  • #3

    Sarah (samedi, 17 avril 2021 01:00)

    Merci Claire pour tes idées et ton partage ! Je découvre ton blog ce soir, c'est une mine d'or passionnante et très enrichissante! Grâce à toi, j'ai enfin compris la notion de TDL (cf article en rapport) qui permet de résoudre bon nombre de questions que l'on est souvent amené à se poser en clinique avec nos patients LO, qui peuvent être suffisamment impactés au quotidien sans pour autant remplir les critères des "dysphasies traditionnelles".
    Merci encore, belle continuation à toi et à ton blog!

  • #4

    Claire (dimanche, 18 avril 2021 11:24)

    Merci Sarah pour ce message. Ravie que le blog te serve ! Et c'est tout à fait ça pour le TDL ! Cela permet d'inclure des enfants en difficultés sans pour autant les mettre dans des cases strictes. Et également de ne plus penser en dichotomie retard/dysphasie, qui avait tendance à me paralyser. De plus, dans la littérature, on peut lire très peu de choses sur les "retards" mais uniquement sur les dysphasies. Et avec mon côté cartésien, je me disais : "bahhh, le diagnostic de dysphasie n'est pas posé, donc je ne peux pas utiliser cette "technique" qui est normalement pour les dysphasiques. Bref, vive le TDL ! :) Au plaisir de te lire, Claire